L'INALTERA N°1    de    Jean-Jacques  CANTRYN

au  "Mans Classic" en Juillet 2006

 

La Médaille

 

 

 

Retour page d'accueil

Verso

Moteur

 

Henri PESCAROLO arrive sur le circuit des 24 h du Mans, billet obligatoire, car les contrôleurs ne le reconnaissent pas ! pourtant : Henri n'est-il pas "Monsieur Le Mans" ?

recto

Philippe Alliot, Jean Rondeau et moi même

Petite rétrospective, en 1981 nous obtenons le prix E.S.C.R.A pour la meilleur assistance technique durant toute la course des 24 heures.

Dans les locaux "Pescarolo Sport", pendant que deux des mécaniciens préparent les composants pour faire son siège, Henri et Jean-Jacques, discutent du comportement de la voiture .

De droite à gauche : Henri Pescarolo, Mady sa femme, de dos c'est moi, puis Jean-Jacques Cantryn propriétaire de la voiture et Jacques Chollet, ami de Jean-Jacques et collectionneur de voitures.

Avec l'aide des mécaniciens d'Henri, contrôle des supports du capot avant ... le côté gauche présente un petit problème, qui sera vite résolu grâce à la compétence de l'équipe Pescarolo Sport

Jean-Claude Andruet

pilote

Jean-Jacques Cantryn propriétaire

Jean-Pierre Jaussaud

pilote

Jean-Claude Andruet explique à Josine où elle doit coudre l'écusson Richard Mille sur sa combinaison de pilote, sous le regard amusé de Michel Croullebois.

La magnifique AC4 Torpédo de 1930 appartenant à Jacques Chollet nous servira de laissez-passer pour circuler sans problème dans le paddock et le village

La voiture de Jean-Jacques portera ici au Mans le N° 45, elle est engagée dans le plateau 6. Dans le paddock, sous la tente, nous avons comme voisins, en jaune, rouge et vert la Lola T292 2 litres aux couleurs Archambault d'un côté et de l'autre une Detomaso Pantera groupe IV  de 1972 portant le N° 44

Retrouvailles de 2 JP. Petite photo avec Jean-Pierre Jaussaud,

 de retour sur les circuits après une très longue et pénible opération

avec l'ingénieur Michel TETU

Repas du midi à l'ombre du capot AR avec comme dessert, vapeurs d'huile chaude et d'essence !

Le nouveau Pescarolo est arrivé ? Non, tout simplement Jean-Jacques qui essaie la combinaison et le casque de Henri

Avant le départ, les pilotes sont solidement attachés dans leur baquet. Ici Jean-Claude Andruet et ma pomme bien sûr, comme au bon vieux temps !

C'est fait, une des deux voitures de Jean-Jacques, la    véritable Inaltéra N° 1, prête pour le départ du      "Le Mans Classic 2006"

Petite visite des ateliers Pescarolo Sport au Technoparc des 24 heures.

Vue AR de la Pescarolo C60H Judd N° 17 de Sébastien Loeb (F),  Eric Helary (F) et  Franck Montagny (F) qui a fini  2ème cette année  aux 24 heures du Mans 2006.

Au 1er plan, en "vert Pesca", une bouteille d'air comprimé servant au démarrage du moteur et au gonflage des roues.

Le moteur Judd un V10 à 72°, 5 litres de cylindrée développe 640 cv à 8500 t/min, couple maxi 61,5 mkg avec brides de 32,7. On aperçoit les combinés ressort/amortisseur de la suspension AR.

au 1er plan les cinq tuyaux d'échappement du côté gauche du moteur

Poste de pilotage et tableau de bord de la Pesca-Judd.

A remarquer : toute la partie hachurée, c'est la coque en carbone de la voiture . En rouge, sous le volant, la bombonne de l'extincteur

Un joli petit semi-remorque pour promener les voitures et le matériel à travers l'Europe.

Cerise sur le gâteau et en cadeau ... une photo de nous deux, prise par Olivier De Fromont, sur le vif, en haut des stands de ce circuit mythique des 24 heures du Mans

Retour JP

Retour

Jean-Pierre

 

Haut de page

Puis, les 7, 8 et 9 Juillet 2006

Retour Page d'Accueil